Clair, le paiement de la cantine ?

comprendre-texte-reglement-cantine

À chaque rentrée scolaire son lot de papiers à remplir. Mais encore faut-il comprendre de quoi il retourne ! Sans devoir y passer du temps inutile. C’est ce à quoi sert la rédaction en langage clair. À titre d’exemple, le texte ci-dessous mériterait un bon remaniement. On y parle de paiement de la cantine scolaire…

Voici le texte d’origine :

Intéressons-nous uniquement à 2 lignes de ce texte :

1) Si vous connaissez votre tranche tarifaire, vous devrez opérer un paiement d’un montant multiple entier de votre tarif. Nombre de repas minimum : 20 (voir grille jointe).

 

Alors, c’est clair pour tout le monde ?

On continue avec les 3 lignes suivantes (qu’on adore) :

2)   Vous ne connaissez plus votre tranche tarifaire, un paiement minimum de 50,00 € vous sera demandé qui vous ouvrira droit à un nombre de repas variable en fonction de votre tranche tarifaire calculée lors de votre inscription et vous disposerez d’un reliquat sur votre compte de restauration (voir grille jointe).

 

Qui d’entre vous a tout compris dès la première lecture ? Sans mentir ? …

Voici comment nous pourrions transformer le texte en langage clair :

Vous connaissez votre tranche tarifaire ?
• Vous devez régler à l’avance 20 repas minimum. 
• Le montant doit être un nombre entier, sans chiffre après la virgule.

Par exemple, si vous bénéficiez d’un tarif de 2,30 € par repas, vous devez régler un minimum de 46 € (voir grille jointe).

Vous ne connaissez pas votre tranche tarifaire ?
• Vous devez régler à l’avance un montant minimum de 50 €.
• Chaque repas sera décompté de ce montant.
Par exemple, si vous bénéficiez d’un tarif de 2,30 € par repas, votre enfant pourra prendre 21 repas, qui correspondent à 48,30 € (voir grille jointe). Il vous restera un solde de 1,70 € sur votre compte.

 

Voyez la différence :

 

Qu’avons-nous fait ?

  1. Nous nous sommes mis à la place du lecteur, ici donc, le parent qui doit payer la cantine et qui pour cela, doit comprendre comment ça fonctionne.
  2. Nous avons plus clairement structuré le message selon la logique du lecteur. Une idée, une phrase. Qui permet d’introduire une deuxième idée. Etc.
  3. Nous avons raccourci les phrases et simplifié la syntaxe.
  4. Nous avons ajouté des exemples concrets pour aider à la compréhension.
  5. Nous avons simplifié le vocabulaire.
  6. Nous avons utilisé la mise en forme : gras, listes à puces, italique et mises à la ligne.

Et vous, comment pouvons-nous vous aider ?