Recent News

Newsletter

[contact-form-7 404 "Not Found"]
 

Raconter une histoire…

« Je ne m’intéresse plus qu’à ce qui est vrai, sincère, pur, large, en un seul mot, l’authentique, et je suis venu ici pour cultiver l’authentique. »

Vous souvenez-vous de cette phrase, clamée par Jean de Florette et si bien écrite par Pagnol ? C’était il y a un demi-siècle… et pourtant cela résonne à nos oreilles avec beaucoup d’à-propos.

Nous, en cette rentrée, c’est ce que nous avons envie de vous proposer. De l’authentique, du vrai, du pur. Comment ? En explorant la narration.

Cela peut paraître paradoxal : raconter une histoire, c’est emmener le lecteur dans un univers, le faire rêver, s’émouvoir. Cela répond-il à la recherche d’authenticité exprimée par vos consommateurs, vos clients ? Nous pensons que oui.

 

Car pour parler d’une marque, pour transmettre des valeurs, quoi de mieux que d’embarquer son auditoire dans une histoire ?

Raconter une histoire, ce n’est pas raconter des histoires. La narration, qu’elle soit fictionnelle ou historique, c’est une façon de partager des émotions, des sensations, des valeurs, une personnalité. De marque. D’entreprise. L’essentiel, donc.

 

Racontons votre histoire. Faisons un pas de côté et imaginons avec vous une autre façon de parler de vous.

Comment ? Nouvelle littéraire, podcast, chatbot narratif, twitter fiction… les formats ne manquent pas.

Faisons du storytelling, mais pour de vrai.

 

Comment s’y prendre pour raconter une histoire ?

  • Repartir des bases de la communication : quel est mon message, quelle est ma cible ? Afin d’imaginer la bonne histoire à raconter.
  • Se faire accompagner d’experts en rédaction narrative : car qu’il soit lu, vu ou entendu, si le texte n’est pas bon, l’expérience est ratée.
  • Avoir la technique qui suit : vous le savez bien, le fond ne marche pas sans la forme. Une nouvelle littéraire réussie, c’est un bel objet. Un podcast réussi, c’est une voix, un son, un montage de qualité. Un thread twitter, c’est la maîtrise de la langue et de la temporalité des réseaux sociaux.

 

Et si on en parlait ?