Offres d’emploi : à bas le jargon

Une étude réalisée en Grande-Bretagne montre que près de 50% des actifs britanniques renoncent à postuler à une offre d’emploi, à cause du jargon employé dans le texte de l’annonce. 

Nous avons été frappés par les résultats de cette étude réalisée par Milkround, un important acteur du recrutement des jeunes diplômés en Grande-Bretagne. Voyez plutôt :

  • Deux-tiers des répondants attendent des employeurs des offres d’emploi plus claires.
  • Trois quarts des répondants pensent que les employeurs devraient utiliser un langage clair pour rédiger leurs offres d’emploi.
  • Ils sont également 75% à penser que les annonces sont délibérément écrites de façon ambigüe ou vague, afin d’éviter de décrire précisément les attentes et/ou le poste.
  • 48% des diplômés disent s’être rendus en entretien sans être parfaitement sûrs d’avoir compris la nature du poste auquel ils postulaient.
  • 71% éprouvent un sentiment d’infériorité (en particulier les femmes) face à une offre d’emploi remplie d’acronymes «métier».
  • 77% des femmes pensent que l’utilisation du jargon en entretien les fera perdre confiance en elles (65% des hommes). Sans doute car le jargon fait souvent référence à la sémantique de la guerre et de la domination.

Milkround a même créé un « décodeur de jargon » sur son site, afin d’aider les chercheurs d’emploi à décrypter les annonces, et les employeurs à s’assurer que leurs offres sont compréhensibles.

Et si… la technique rédactionnelle du langage clair favorisait l’emploi ? Réduisait les tensions sur le marché du travail ? Si le choix des mots, et de leur agencement, était un facteur d’inclusion ?

En fait, ce n’est pas une hypothèse. Mais bien une réalité.

Bien sûr, optimiser la rédaction ne va pas résoudre le problème du chômage. Mais néanmoins ! Une offre d’emploi bien écrite, à la fois claire, précise et engageante, suscitera plus d’attention ET une attention plus qualifiée. Les recruteurs ont tout à y gagner : plus de candidats, et des candidats vraiment adaptés aux pré-requis du poste à pourvoir.

Vous êtes responsable RH et vous voulez vous emparer du sujet ? Parlons-en ensemble.