Recent News

Newsletter

[contact-form-7 404 "Not Found"]
 

RGPD : comment en parler ?

Comment parler à vos clients de la RGPD ?

Vous le savez très probablement : le Règlement Général sur la Protection des Données doit officiellement entrer en vigueur le 25 mai prochain. Toutes les entreprises, ou presque, sont impactées. Mais le sujet est complexe, malgré tous les articles et livres blancs sur le RGPD qu’on peut trouver ici et là.

-> La première étape est bien sûr de comprendre, en tant que chef d’entreprise ou responsable marketing, les impacts que cela a sur votre organisation interne.

-> Mais une fois cette étape franchie (et on vous souhaite que cela soit bien amorcé…) il vous faut AUSSI envisager la façon dont vous allez en parler à vos clients, prospects, utilisateurs.

Le RGPD impose de communiquer en termes clairs et simples

Vous avez l’obligation d’expliquer à l’internaute ses droits, à propos de l’utilisation de ses données personnelles, de façon claire et simple.

La base du RGDP est :

  • d’obtenir le consentement de l’individu,
  • également que l’individu puisse accéder aux informations dont vous disposez sur lui,
  • et aussi qu’il puisse changer d’avis et retirer son consentement.
Mais pour « consentir », encore faut-il « comprendre » ce qu’on peut et doit faire.

Le texte officiel du RGPD précise à plusieurs reprises cette nécessité de communiquer « sous une forme compréhensible et aisément accessible, et formulée en des termes clairs et simples ».

C’est là où nous pouvons intervenir !

Comment communiquer auprès de vos cibles ?

1. Nouvelles bases de données

Un individu s’inscrit à une newsletter, remplit un formulaire pour télécharger un document ou obtenir un devis… pensez à rédiger de façon adéquate le texte d’accompagnement des différentes étapes d’inscription.

2. Anciennes bases de données

Plusieurs cas de figure :

  • vous avez déjà obtenu le consentement de l’individu : vous n’avez rien à faire (sauf dans le cas d’un contact inactif depuis plus de 3 ans)
  • vous n’avez pas obtenu le consentement clair ou vous n’en êtes pas très sûr : alors profitez de l’occasion pour communiquer ! Et faites un e-mailing à tous vos contacts pour obtenir le consentement, tout en transformant cette obligation légale en un moment de communication.

3. Information sur votre site

Soignez votre page de mentions légales et votre contenu dédié aux cookies. Finis les textes à rallonge, incompréhensibles et écrits en corps 6 !